Tout savoir sur l’assurance loyer impayé

Le pire pour un propriétaire de maison réside dans le fait d’avoir un locataire qui cumule plusieurs loyers impayés. S’il s’agit d’une situation qui ne dépend pas toujours du locataire , elle cause néanmoins de nombreux désagréments au propriétaire. Pour y remédier , le concept d’assurance loyer impayé vit le jour. Pour en savoir davantage , lisez cet article jusqu’au bout.

Assurance loyer impayé : le principaux critères d’éligibilité

Si le concept d’assurance loyer impayé constitue une véritable bouffée d’oxygène pour de nombreux propriétaires , il faut tout de même rappeler que comme n’importe quel contrat d’assurance , il faut remplir certains critères pour en bénéficier . Ces critères dépendent en grande partie du locataire. Ainsi , la première condition exigée par les assureurs stipule que la maison en question doit constituer la résidence principale du locataire. Pour plus d’informations sur le sujet , visitez ce site.

Au delà du critère de résidence principale , assurez vous que votre locataire dispose des revenus nécessaires pour payer son loyer. À cet effet , les assureurs vérifient que Ces revenus mensuels sont minimum trois fois supérieurs au loyer mensuel. Enfin , dans le cas où le locataire serait un étudiant ou encore un apprenti , il faut veiller à ce qu’il possède une caution de solidarité ; sans quoi , vous ne pourrez pas souscrire à ce contrat d’assurance.

Assurance loyer impayé : les critères pour bien choisir son assureur

Si le locataire remplit toutes les conditions requises pour la signature du contrat d’assurance loyer impayé ; certains critères propres aux compagnies d’assurance devraient guider votre choix. Ainsi , vérifiez toujours que ce contrat offre d’autres avantages en dehors du recouvrement des loyers impayés. À cet effet , une clause qui stipule la réparation par l’assureur des dégradations causées par le locataire serait la bienvenue.

Ensuite , vérifiez la présence dans le contrat d’assurance d’une clause qui oblige l’assureur à couvrir les honoraires de votre avocat en cas de procédure judiciaire de recouvrement de loyers impayés. Enfin , le montant de la cotisation annuelle constitue un autre critère important. Celui ci varie généralement entre 2 et 5 % du loyer annuel.

Auteur de l’article :