Karting : mieux connaître cette discipline sportive

Simple loisir hier, le karting, aujourd’hui est une discipline sportive à part entière prisée pour les sensations qu’elle procure. Cette activité sportive est ouverte à tous dès l’âge de 6 ans. Elle s’exerce dans des conditions précises avec des équipements spécifiques.

Le karting : un sport de mécanique

Le niveau de performance dépend de la puissance du kart qui doit être en bon état et avoir le bon réglage. C’est une mini-voiture d’une place à 4 roues et dont le poids minimum est de 175 kg avec le pilote. Avec ou sans boite de vitesse, elle peut avoir une vitesse minimale de 185 km/h, 250 au maximum. Ce bolide de 15 à 35 chevaux environ au moteur puissant a un design élégant et des pneus imposants. Pour plus d’infos rendez vous ici.

Le Karting : des circuits de courses

Le karting se fait sur des circuits spéciaux réglementés de 700 et 1500 mètres de longueur pour 6 à 9 mètres de largeur. En fonction de la catégorie, le nombre de karts mis en piste oscille autour de 45. Équipé de système chronométrage électronique ou d’un tableau d’affichage, le décompte des tours se fait progressivement. Les arbitres de course (directeur de course, commissaire de piste) communiquent aux joueurs les informations utiles par des drapeaux.

Le karting : sport de compétition

Qu’il soit de loisir ou de compétition, le karting est une discipline de compétition, Il exige au sportif, une bonne forme physique. Dans certains pays comme la France, l’obtention d’une licence délivrée par l’association sportive est requise.  Pour sa professionnalisation, des paramètres de sécurité doivent être respectés notamment en matière d’équipements (sauf à la minerve « tour de cou »). Sont obligatoires :

– le casque intégral homologué ;

– la combinaison homologuée CIK-FIA ;

– la minerve homologuée FFSA ;

– une paire de gants ;

– une paire de chaussures montantes ;

– un protège-côtes.

Auteur de l’article :