Comment augmenter son plaisir pendant ses parties de BDSM ?

Vous êtes intéressé par les rencontres BDSM ? Vous désirez partager de nouvelles idées et expériences afin d’augmenter le plaisir lors de vos parties ? Plus de souci à vous faire. Cet article vous

Allumez le feu

Faire couler de la cire sur la peau de votre partenaire (le pubis, les tétons…) peut procurer des sensations très particulières lors de vos séances de BDSM. Pour voir si votre partenaire supporte la douleur, vous pouvez débuter par des zones moins érogènes comme le dos. N’utilisez pas les bougies classiques car ces dernières fondent à haute température et le risque de brûlure est souvent plus grand. Sur ce site, vous pouvez avoir une explication globale sur le BDSM.

Cravache et martinet

L’une des pratiques les plus courantes dans les parties de BDSM est la tape sur les fesses avec le fouet. En effet, avec le martinet, vous pouvez caresser les zones érogènes du corps (fesses, seins, etc.) pour donner du plaisir à votre partenaire. Ensuite, pour augmenter l’intensité du plaisir, vous pouvez donner des petits coups légers sur les cuisses, ou les fesses. Plus votre partenaire y prend du plaisir, plus vous augmentez l’intensité des frappes. Aussi, vous pouvez expérimenter la fessée classique en troquant le martinet contre votre main.

Griffez, mordre, pincez

Lorsque vous êtes une femme, en griffant votre partenaire, le fait de sentir vos ongles s’enfoncer dans son dos peut-être très excitant et procurer plus le plaisir. C’est une sensation différente car vous stimulez la peau de votre partenaire de façon plus ou moins profonde. En mordant votre partenaire avec les dents ou en pinçant les zones érogènes, cela fait son petit effet et augmente le plaisir.

Le bondage

Cette pratique consiste à attacher son ou sa partenaire lors des relations sexuelles ou érotiques. En faisant cela, vous aurez l’occasion d’explorer chaque recoin de l’intimité de votre partenaire. Vous pourriez être surprise de l’effet jouissif procuré par des liens sur un corps nu.

Auteur de l’article :